Les Royaumes d'Outreplan

10 avril 2016

Les treize portes funestes

Contes d'Outreplan: Les treize portes funestes

 

J'avais initialement prévu ce projet (que je travaille depuis 2006, autant dire depuis que je me suis mis à l'écriture) comme un recueil incluant treize petit "sketchs" façon "contes de la crypte", autour d'une thématique commune : l'existence d'autres dimensions contigües à notre réalité et l'intrusion de leurs habitants, souvent mal intentionnés, à l'égard de l'humanité...

Puis, au fur et mesure de l'écriture, la ligne directrice s’est muée assez rapidement en mythologie maison, les personnages ont pris de la consistance, les intrigues plus de complexité, la toile de fond plus de cohérence et c'est ainsi que les royaumes d’Outreplan ont crevé la toile fragile des réalités pour dégouliner littéralement dans celle qui constitue mon quotidien.

Au final, en examinant chaque « conte », je me suis rendu compte que les développements ont entraîné d'autres idées et que chacun possède sa propre storyline, suffisamment riche pour alimenter une novella indépendante, voire un roman. De plus, très peu d'éditeurs acceptent, de prime abord, les recueils proposés par un débutant sans compter qu'une fois le projet achevé, l'oie risquait d'être un peu trop grosse pour voler^^.

Désormais donc "Contes d'Outreplan" est plus un "label" pour toutes les futures histoires se déroulant dans cet univers et chacune sera écrite indépendamment des autres ainsi que l'ordre que je m'étais fixé au départ (pour le coup, la tâche paraît moins insurmontable).

Récemment, j'ai ouvert "la cinquième porte", "le jeu du chat mortel", nouvelle déjà écrite sur un format plus court il y a déjà quelques années. Je l’ai refondue entièrement en changeant la fin qui avait déplu aux premiers lecteurs (un petit air de faux inceste entre les deux héros qui, bien qu'ayant été élevés ensemble, ne sont en fait pas du même sang, mais admirez ma sagesse, j'en ai pris acte^^).

 

enfant géant 002

"Le jeu du chat mortel" met en scène une race monstrueuse venue du plan du Limon, les Anthéiens, géants du Monde-Décharge. Il semblerait que certaines entités aient décidé de m'envoyer de l’inspiration : j'ai réussi à illustrer celui qui intervient dans ce récit^^...

 

Voici donc la nouvelle liste des « Contes d’Outreplan » :

 

Projet « Contes d’Outre-Plan » :

 

« Plusieurs fois les portes se sont entrouvertes,

Plusieurs fois les forces de l’Outreplan se sont manifestées,

La réalité vient de s’effondrer, les pires fantasmes s’y sont engouffrés ».

 

La première porte : « La petite dame aux maléfices »

"Car la vieillesse amène la résignation et la résignation est le terreau de la peur et de la corruption."

Paul Cottier est l’archétype même du bon voisin : courtois, serviable, attentif.

Il n’imagine pas une seconde que les divagations de Josseline, la vielle dame qui partage son palier, puissent être vraies… Elle se dit « suivie par des gens » et comment croire, en effet, que l’on visite son appartement en son absence sans faire le moindre bruit ni rien voler ? Tout change le jour où Josseline tombe gravement malade et doit laisser son logement à la surveillance de son fils. Débute alors le bal des maléfices…

 

La Deuxième porte : « le carrosse de Cyngate »

"Malheur à ceux qui tenteraient de tuer les sentiments qui les dépassent, ils en paieraient le prix."

La forêt de Cyngate renferme en son sein une formation marécageuse qui est l’origine d’une légende bien singulière : ce serait là le lieu d’enfouissement d’un carrosse en fuite…

En 1721, Ambroise Richardin, petit noble désargenté, usa de sorcellerie pour enlever son aimée, l’inaccessible Camille de Vallardent et disparut avec elle dans les entrailles de la Terre.

De nos jours, Emelyne, jeune fille tyrannisée par des parents répressifs, est assaillie par les visions fantomatiques du passé lorsque sa famille s’installe dans une maison proche des bois de Cyngate.

 

La troisième porte : « La Gloriole »

"Certains lieux sont définitivement condamnés : l’empreinte du mal les a arrachés à ce monde."

Elle se dresse là, au milieu du hameau, entourée des autres maisons toutes neuves qui semblent se tenir à distance respectueuse. Seules quelques lettres de fer, plantées dans le crépi comme dans le flanc d’un animal monstrueux, rappellent son existence : « La Gloriole ».

Ceci est la chronique sanglante d’une des maisons les plus hantées de France…

 

La quatrième porte : « Le jeu du chat mortel » (titre provisoire).

"Les démons se repaissent des enfants car ceux-ci finissent toujours par braver les interdits."

Damien a toujours détesté la campagne. Cet enfant bien trop perspicace à ses dépens sent depuis toujours l’ambiance malsaine de la vieille maison de vacances perdue au fin fonds de la Haute Marne.

C’est pourtant avec abnégation qu’il accepte d’être le guide de jeux pour Karim et Émilie, deux petits enfants placés auprès de sa famille.

Damien et ses frères et sœur de fortune n’auraient jamais dû braver l’interdit de s’éloigner jusqu’au « bas de la route » : les chasseurs et les voitures n’y sont en effet que le moindre danger. Lorsqu’un fauve monstrueux vient se mêler de leur « jeu du chat », les enfants sont traqués par l’essence même de la sauvagerie.

 

La cinquième porte : « Lueurs vertes »

"Les ombres du passé ne sont pas qu’une vision de l’esprit : elles se jettent sur les vivants s’ils leur laissent trop de passage."

Le jeune couple de Benjamin et Tiphaine traverse une zone de turbulences peuplée de frustrations, de non-dits et de désirs contradictoires.

Afin de s’aérer après une réunion de famille plus que pesante, les deux amoureux décident de se promener dans le Bois des Maisons Rouges. Mais prise d’une soudaine envie d’aventure, Tiphaine entraîne Benjamin de l’autre côté d’un vieux grillage qui barre l’accès d’un terrain militaire.

C’est là que l’impensable se produit : prisonniers d’une étrange brume verte, ils sont traqués par des ombres monstrueuses qui semblent reproduire pour l’éternité les évènements sanglants du passé.

 

La sixième porte : « Mister Sandman »

"Chaque disparition inexpliquée amène le doute et les questionnements, or ceux-ci sont souvent bien loin de l’horrible vérité."

Dans un Pays de Galles aussi dénué de haine que de compassion, Maud Saunders est une jeune mère confrontée au pire des drames : la disparition inexpliquée de son enfant. Abigaëlle a disparu, engloutie par la ville grise et son indifférence. C’est donc seule et sans argent qu’elle poursuit son enquête.

Un informateur anonyme va toutefois la mettre sur la piste d’un être étrange et terrifiant dont la propre mère de Maud se servait déjà comme croque-mitaines : « Mister Sandman », celui qui collectionne les êtres vivants…

 

La septième porte : « Médaillon »

"Le mauvais artiste fait de sa créature le véhicule de ses haines et de ses cauchemars."

Dans l’Autriche de l’entre-deux-guerres, Gottfried est un jeune homme perturbé, constamment poursuivi par ses visions morbides. Pour se reconstruire, il s’essaie à l’écriture de romans et de contes gothiques. Quel est cet enfant dans le visage inhumain, représenté sur son médaillon, le poursuit sans relâche ?

Un soir d’ivresse, il s’échoue avec sa voiture rapide sur une route de campagne où il est recueilli par Martin, un brave homme de la lande. En se confiant à son sauveur, Gottfried se voit comme le monstre qu’il a toujours cru être. Bien mal lui en a pris : il est tombé sur l’homme auquel il a arraché la raison de vivre !

 

La huitième porte : « E(a)ster »

"Il arrive que les souhaits soient entendus par quelque entité capricieuse… et soient réalisés de manière inattendue !"

Esther est la tête de turc de sa classe : pauvre, fille de manouches sédentarisés, elle supporte très mal la vie en collectivité. Aussi sa sortie scolaire dans le bois des Maisons Rouges se transforme-t-elle rapidement en calvaire.

Revenue la nuit chercher son sac à dos balancé par ses « ennemis », Esther se retrouve plongée dans un monde de féérie et de hantise. Les étranges moines-lièvres de la déesse Diane ont bien l’intention de récompenser son courage… d’une manière aussi féroce qu’inattendue !

 

La neuvième porte : « Sa majesté des cendres »

"L’orgueil a remplacé sa peur, le feu s’est substitué à son sang. Il est devenu un loup parmi les hommes."

L’écrivain Nathaniel de Montmort est respecté et craint dans son quartier de Pigalle. Là, au milieu de la violence, de la nuit et de la perversion, il veille sur son troupeau d’admirateurs, loup protégeant les agneaux.

Lorsque « P’tit Joss », son barman favori, le provoque gentiment, il se rappelle comment il vainquit le persécuteur Astaroth et devint un demi-dieu parmi les hommes.

 

La dixième porte : « Sin »

"La vie humaine n’est rien sans l’expérience de la chair, mais la chair n’est que souffrance."

Cynthia « Cyn », jeune femme belle et brillante, traverse une violente crise suite à la perte de son deuxième enfant.

Une nuit, le cimetière de Sablys, est brutalement profané. Inquiète pour la tombe de son petit Matthys, « Cyn » est repérée par l’un des plus terribles prédateurs qui soit : le sanguinaire en fera son jouet et son instrument.

 

La onzième porte : « Vieille peau »

"Seule la mort pouvait mettre fin à sa malfaisance mais il en usé pour la tromper."

Michel s’accroche à la vie. Ce maudit centenaire a traversé toute l’histoire mouvementée du XXème siècle passé et continue à hanter les jeunes générations de sa présence malfaisante. Michel défie la mort, et dans son grand orgueil, pense qu’elle ne veut pas de lui.

Au moment où celle-ci se manifeste sous la forme du persécuteur Matthias, il lui propose un marché : son éternité de vie consacrée à la malice contre celle d’une innocente…

 

La douzième porte : "Auja le cristallin" (titre provisoire)

"La solitude m'a acculé aux ténèbres : de proie, je n'ai eu d'autres choix que devenir chasseur".

 A Toulouse, une petite fille a disparu sans laisser de trace. C'est son père, Philippe, qui abandonné de tous et un temps accusé de meurtre, mène l'enquête.

Une ancienne légende médiévale l'amène plus particulièrement à arpenter les quais de la Garonne à la recherche des choses surnaturelles qui se cachent sous le lit du fleuve.

 

La treizième porte : "Tombeau ouvert"

"Vos credos vous affaiblissent et vous égarent. Nous sommes la réalité que vous éludez".

 Afghanistan, 2010.

Informé par un espion de la découverte d'une étrange cité en ruines dans la Kapisa, le colonel Nivelle y envoie un commando de soldats de la Chair des Martyrs.

Hélas, les talibans ont profané ce qui s'avère être un ancien sanctuaire dédié aux forces de l'Outreplan, réveillant la bête barbelée qui y dormait d'un sommeil séculaire. Voilà que des pouvoirs maléfiques s'invitent dans ce qui s'annonce comme une bataille sans merci !

Posté par Napalmdave à 11:51 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,


La porte est rouverte!

"... les pires fantasmes s'y sont engouffrés !"

Salutations et bienvenus dans cet espace aussi sombre que poussiéreux. Il sera désormais le creuset de mes projets littéraires, graphiques et artistiques liés aux univers de l'Outreplan...

Avertissement préalable :

A tous ceux qui atterriraient ici par hasard (ou non), sachez que le contenu de de ce blog est volontairement étrange, gothique, très noir et donne parfois (souvent même) dans l'ultra-violence. C’est normal, il est influencé par les inspirations de son auteur. Je précise tout de suite qu'il ne s'agit que de FICTIONS librement inspirées de faits et de personnages historiques, légendaires et parfois d'évènement paranormaux réellement rapportés, quand je ne les ai pas inventés de toutes pièces (le plus souvent) ... Il est bien évident que ni ce site ni son auteur n'adorent le démon, ne font l'apologie de pratiques sectaires, ni n'incitent au crime ou au suicide. A titre personnel, je m'oppose formellement à tous les extrémismes quels qu'ils soient. Merci donc de bien cerner l'aspect récréatif des contenus et de dissocier le réel du narratif...

Plutôt que de m'étendre dans un discours indigeste, je vais tâcher de présenter mes projets sous la forme d'une petite FAQ, ce sera sans doute plus sympa et plus vivant :

 

Qui es-tu vraiment ?

Mon identité n'est pas un secret, je suis David "Napalm Dave" Chauvin, aspirant auteur maudit et bricolo du dimanche qui sévit depuis un certain temps sur le web. Je m'essaye à l'écriture SFFF (SF, fantastique fantasy) depuis l'année 2006 et j'ai fait partie de nombreuses communautés de par le web, avant un passage à vide qui a correspondu aussi avec le déclin des foras et des blogs d'auteur. J'ai été un temps membre du comité de lecture des éditions Mille Saisons avant leur rachat par "Le Grimoire". Je suis "créateur d'univers" et j'ai publié une dizaine de textes dans différents fanzines : le plus récent à ce jour étant « Aube mortelle », réédité par « Mots et Légendes ».

 

DSCN2449

Qu'est-ce que tu appelles l'"Outreplan » ?

C'est un de mes univers, un des premiers que j'ai développés et que je vais d'ailleurs tâcher de décrire ici.

 Il s'agit d'une "mythologie" horrifique basée sur l'existence d'autres royaumes d'existence effrayants et "parallèles" au nôtre et les créatures qui les peuplent. Souvent ces entités malveillantes font incursion dans notre monde, mais heureusement, elles sont loin d'être unies et leurs desseins sont parfois concurrents. C'est (en tout modestie) un univers fantastique (et non fantasy) à la Lovecraft, avec des personnages, histoires et créatures récurrentes.

 

Et concrètement, qu'est-ce que ça englobe ?

On y retrouve de grands classiques de l'horreur gothique (vampires, garous, sectateurs maléfiques, revenants...) mais à la sauce "Napalm"^^. Il y a également de nombreuses créatures qui sont des créations inédites de votre serviteur et qui n'existent que dans cette mythologie, bien que certaines soit librement inspirées de "vraies" légendes ou de récits paranormaux. Enfin, il y est aussi beaucoup question de "factions" rassemblant des créatures menant leurs propres buts ou au contraire, des humains qui connaissent la vérité et ont décidé de leur barrer la route.

Mais voyez la page que j’ai consacrée à cet univers, j’en parle un peu plus en détails.

Ah, j'ai failli oublier : l'Outreplan est aussi l'univers qui lie tous ceux que j'ai pu créer par ailleurs, la "synapse" ou encore « la lymphe » entre plusieurs organes. Je m’explique : nombre de mondes fantasy, parallèles... dont je parle sur "cet espace ne sont en fait que des "lieux" de la galaxie "Outreplan".

 

Pourquoi ce blog ?

Pour le plaisir de présenter mes univers mais aussi ma progression dans mes différents projets d'écrits qui y sont rattachés.

Mais alors, Tu as d’autres univers que l’Outreplan ?

Bien sûr, j’aime tous les genres (et « sous genres ») de l’imaginaire, depuis la nouvelle d’horreur mettant en scène un slasher, jusqu’au cycle de fantasy en 17 tomes, avec 300 races de monstres et 250 classes de personnages^^
Plus sérieusement, j’ai mis au point plusieurs univers de fiction autres que l’Outreplan : du méd-fan, mais aussi du space opéra, je ne m’interdis rien…
Avant même d’avoir pensé l’Outreplan, j’ai créé Nécros (Naskériath), un monde de fantasy sombre et eschatologique, puis plus tard Aurvandil, un univers de contes et légendes plus proche de notre Terre, sans compter les « Enfers miniatures » qui sont le théâtre de mes récits de space-opera… J’ai plus d’une corde à mon arc, si bien que celui-ci commence fortement à ressembler à une lyre.^^

 

De quoi vas-tu parler ici ?

Concrètement, il y aura quelques annonces mais aussi et surtout beaucoup d'univers, de "fluff" comme disent les rôlistes. Il y sera souvent question de monstres abominables, de personnages illustres ou récurrents, de contrées imaginaires, de lieux étranges mais aussi des choses qui inspirent mon esprit torturé^^. Dans un premier temps, je referai un peu de "neuf avec du vieux", mais c'est promis, il y aura aussi de l'inédit.

Tiens d'ailleurs, voilà le contenu des futures catégories de messages :

Aurvandil, la Terre Périlleuse : Tout le fluff, les annonces et les écrits concernant Aurvandil, une terre alternative où contes et légendes prennent vie et où Dieu Diables se déchirent.

Brouillon supérieur : Les conseils, articles et tutos ayant attrait à l'écriture qu'ils viennent ou non de votre humble serviteur.

Calydon : Tout le fluff, les annonces et les écrits sur le monde onirique de Calydon, Une terre étrange ravagée par les entités de la Tour de Kadhàr.

Daelfys : Tout le fluff, les annonces et les écrits sur Daelfys: un royaume de l'Outreplan peuplé d'étranges êtres fées et ravagé par la guerre des sorciers.

Divagations : Les messages et autres légèretés n'ayant aucun lien direct avec les mondes et mes projets.

Enfers miniatures : Tout le fluff, les annonces et les écrits sur Les Enfers Miniatures, une galaxie déjà damnée par la Guerre sombre bien qu'à peine conquise par l'humanité.

Inspirations : Les livres, films, photos, et autres œuvres qui m'aident à bâtir mes univers.

Le Monde-Charnier : Tout le fluff, les annonces et les écrits sur Le Monde-Charnier, un futur post-apocalyptique où les réalités se sont écroulées, libérant les pires créatures sur ce qui reste de la Terre.

L'Outreplan : Tout le fluff, les annonces et les écrits sur ce monde horrifique, une mythologie patiemment bâtie à force de retourner les pierres bien ancrées de la réalité.

Nécros (Naskériath) : Tout le fluff, les annonces et les écrits sur Nécros / Naskériath, la planète jumelle de la Terre, celle d'où viendra le dernier combat contre les neuf démons.

Oiseaux de malheur : Ce sont les messages généraux ayant attrait à la maintenance de ce blog ou à l'évolution du projet "Outreplan" en général.

Papier tranchant : Les sorties, les coups de gueule, les sujets un peu polémiques^^

Varia : Tous les travaux et les écrits qui n'entrent pas dans les mondes suscités.

 

Qu'en est-il de tes projets d'écrits sur l’Outreplan ?

Pour faire simple et rapide : j’avais commencé à développer l'Outreplan à partir de petits textes d'épouvante grinçants que j’avais regroupés dans un projet de recueil appelés " Contes d'Outreplan". Oui, le titre, "simple et funky", s'était imposé de lui-même. Avec le temps sont venues d'autres idées de nouvelles et de romans, puis j'ai réalisé que mes nouvelles initialement prévues pour le recueil "Contes d'Outreplan" prenaient beaucoup d'importance dans mon esprit et que si recueil il y aurait, il ferait un bon million de signes^^... J'ai décidé donc d'"éclater" ce projet en une multitude de novellas et romans courts sous le label "Contes d'Outreplan".

Actuellement, le projet le plus abouti de cette série est une novella intitulée "Le jeu du chat mortel" (titre amené à changer) et qui est une reprise d'une nouvelle anciennement soumise à un AT (appel à texte).

 

J'ai posté un commentaire par ici mais il n'apparaît pas, tu ne m'aurais pas censuré espèce de fasciste ?

Alors premièrement, j'ai activé la modération des commentaires sur ce blog afin d'éviter de me retrouver submergé si je m'absente, mais aussi le spam, le fishing et autres indésirables. Si vous avez posté un com, il attend normalement bien sagement dans la boîte de réception que je le valide.

Deuxièmement, il faut entrer une adresse email valide pour que le commentaire soit pris en compte, si ce n'est pas le cas, Canalblog l'aura bouffé tout cru^^.

Troisièmement, je me réserve le droit d'effacer les commentaires hors-propos, stupides, injurieux, racistes, ou bourrés de faute d'orthographe (j'écris et j'aime ma langue française, merci pour mes yeux ! )... Sans compter la pub abusive. Ici, ce n'est pas une plate-forme de débats, c'est encore moins la chienlit, c'est chez moi !

 

Allez zou, c'est officiel, la porte est rouverte !

 

img003